Arts plastiques

 

OS AZULEJOS : Arts plastiques – section portugaise 2018

 

Exposition dans le hall du collège (classe de 6e3 et 5e3)
1a - exposition hall 6e3  1b - exposition hall 5e3

En cours d’arts plastiques, les élèves ont travaillé sur le thème des azulejos, qui a été introduit par un petit exposé des élèves de section portugaise pour expliquer ce que sont les azulejos et la place qu’ils prennent dans la culture portugaise.
Les azulejos sont des carreaux de faïence, dont le nom dérive de l’arabe « al zulaijd » qui signifie « petite pierre polie » (en référence aux mosaïques romaines), et non pas de « azul » qui signifie « bleu », même si la plupart des azulejos sont de couleur bleue au Portugal. On les trouve au Portugal dans l’architecture à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. Ils peuvent être ornés de motifs abstraits (géométriques, floraux, souvent répétitifs) ou figuratifs et narratifs (sur de grandes surfaces, comme un puzzle).

Façade portugais azulejos et intérieur de l’église Sao Lourenco à Lisbonne
2b - façade azulejos Portugal  2a - église Sao Lourenco - Lisbonne

Les élèves ont utilisé des techniques d’impression de motifs proches de l’artisanat afin d’être sensibilisés aux difficultés et aux contraintes que l’artisanat implique par rapport à des techniques industrielles.

En 6ème3
Utilisation du procédé de gravure en taille d’épargne pour créer et pouvoir répéter des motifs par impression > ils ont « creusé » le motif à l’aide d’un stylo à bille ou d’un crayon dans des carrés de polystyrène (découpés dans des barquettes alimentaires) puis ont encré ce carré avec un rouleau à peindre et de la gouache bleue afin de rester dans l’esthétique classique des azulejos. Les parties creusées restent blanches quand on imprime le motif (comme avec un tampon), ce qui explique le nom de cette technique où l’on dessine les parties qui seront « épargnées » par la couleur.

Élèves de 6ème au travail (Préparation du carré; gravure du motif; encrage; impression du motif)
KODAK Digital Still Camera  KODAK Digital Still Camera   KODAK Digital Still Camera  KODAK Digital Still Camera  3d - impression du motif sur la façade

Le matériel utilisé et le résultat obtenu : une évocation de façade composée de tous les motifs réalisés par les élèves.
3e - 6eme le matériel utilisé 3f - 6eme façade détail 1  3g - 6eme façade détail 2  3h - 6eme façade entière

En 5ème3
Utilisation du procédé appelé monotype qui consiste à peindre sur une surface lisse et imperméable (en général une plaque de verre) une image ou un motif qu’on va ensuite imprimer sur du papier comme pour une gravure. Ensuite on lave la plaque pour recommencer. C’est un procédé d’impression particulier car il ne permet qu’une seule estampe (image imprimée) contrairement à la gravure en taille d’épargne par exemple qui permet de répéter l’image autant de fois qu’on le souhaite.
Les élèves utilisent, à la place d’une plaque de verre un carreau de céramique récupéré dans le stock de l’établissement, dans le surplus de ce qui a servi à recouvrir les murs du couloir devant la salle d’arts plastiques. Ils utilisent des pinceaux et de la gouache bleue afin de rester dans l’esthétique classique des azulejos.

Les élèves de 5ème au travail (peinture du motif; impression; motif imprimé)
4a - 5eme peinture du motif  4b - 5eme impression sur le papier  4c - 5eme découverte du motif imprimé

Le matériel utilisé et le résultat obtenu : cubes composés des variations à partir des motifs réalisés par les élèves.
4d - 5eme le matériel utilisé  4d - 5eme cubes détail 1  4e- 5eme cubes détail 2  4d - 5eme cubes entiers

 

 

Des collégiennes à un vernissage : Article du 23/02/2018

 

Ce vendredi 23 février, Rania, Camélia et Jamilatou se sont rendues au vernissage de l’exposition « Humains urbains, La ville et nous » au 4 avenue Malausséna à Nice. Organisée par le groupe Créquy, c’était une exposition d’œuvres de neufs artistes contemporains.

Nous sommes arrivées vers 18h20 et nous sommes montées à l’étage pour visiter le chantier .
«Quand je suis arrivée en haut de l’escalier j’ai été émerveillée par une énorme tête de mort qui illuminait la pièce» ressentit Jamilatou lors de la visite d’une première pièce.
Dans les autres pièces ont pouvait voir d’autres images toutes plus belles les unes que les autres.
Ce qui a attiré notre attention plus précisément, c’est un tableau peint sur le mur directement, cela nous a vraiment laissées bouches bées.

Nous avons passé la plus grande partie de notre visite avec Mme Larbi et cela nous a vraiment fait plaisir de rester avec elle car nous avons échangé des anecdotes.
Nous avons aussi parlé avec Mme Sassone-Estrosi qui était l’invité d’honneur, elle s’est entretenue avec nous quelques minutes et a conclu «j’espère que vous m’écrirez un long article sur votre sortie, je compte sur vous ! »

Nous avons visité tout l’étage, nous étions ébahies car aucune de nous trois ne se sentait capable de réaliser de telles œuvres. Nous imaginions la patience qu’il fallait à ces artistes, on voyait un travail de miniaturisation impressionnant, tous les détails laissaient penser que c’était une photo mais c’était un tableau ! L’artiste s’était approprié la photo et l’avait transformée en dessin avec une très grande précision.

Les artistes sont vraiment très doués. Les images peuvent être choquantes tellement elles sont réalistes mais c’est de l’art, c’est ce qui fait tout leur art !

photo_13  photo_10  photo_12

 

 

Sortie à une exposition (décembre 2017) :

Les élèves de 3ème sont allés à l’exposition de l’artiste Philippe Ramette à l’espace à VENDRE qui lui consacre une petite rétrospective.

20171212_153951  20171212_153822  20171212_153957(0)  20171212_150015  20171212_145935  20171212_145953  20171212_153612  20171212_150700  20171212_153459  20171212_150051  20171212_150259  20171212_143537