Lettres

 

Artistes en résidence (avril 2017)

L’offre de formation « arts et culture » est animée conjointement par les chargés de mission de la délégation académique à l’éducation artistique et culturelle (DAAC), et plus de 200 partenaires culturels de la Direction régionale des affaires culturelles en région PACA (DRAC – PACA).

Les stages « la culture à portée de la main » sont des formations partenariales qui contribuent à la construction du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève. Le référentiel paru dans le BOEN n°28 du 9 juillet 2015 en fixe les objectifs et les repères de progression associés pour construire le parcours d’éducation artistique de l’élève du cycle 1 au cycle 4.

Les élèves de 3°2 ont pu alors bénéficier d’ateliers de pratique théâtrale, dispensés au collège et articulés autour de la pièce Migraaants de Matei Visniec, créée en juillet 2016.
Ces ateliers étaient menés par Alicia Malialin et Morgane Mortelmans.

Le 7 avril 2017, une journée complète dédiée à l’art dramatique s’est déroulée aux Chantiers Sang Neuf, espace industriel reconverti en 1.900 m² de locaux destinés aux arts vivants et qui héberge des plasticiens et des compagnies d’art vivant, au total 29 ateliers d’artistes réunis.

Les élèves ont visité cet espace de création artistique, puis ont participé à un atelier de pratique théâtrale, enfin ils ont assisté à un filage de la pièce « Les Empreintes de l’âme » de Giovanni Di Martis, mise en scène d’Antonio Vigano, qui se jouera au TNN le 25 avril 2017 et à laquelle la classe assistera.

Entrée dans les lieux                 Le frigo                                      Filage                                          L’espace de répétition          
Entrée des lieux   Le frigo   Filage   L'espace de répétition

Cours de pratique                                                                         Débat
Cours de pratique   Cours de pratique 2   Débat

 

 

Cours de théâtre avec les élèves de Mme Poli (décembre 2016)

Cours de théâtre du 9 décembre 2016 avec les élèves-comédiens de l’École Régionale des Acteurs de Cannes.
20161209_092514

Les élèves de 6°4 au TNN avec Madame Irina Brook.
20161122_152125

 

Visite d’une imprimerie avec les élèves de Mme Poli (octobre 2016)

image

« On a visité une imprimerie qui vient d’ouvrir ses portes dans le quartier.
Elle se nomme « Art Graphique et Impression », elle emploie quatre personnes, trois aux machines et une au secrétariat.
L’impression suit la technique off-set sur des machines Heidelberg.
Ils ne font pas de journaux qui nécessitent un autre type de papier appelé « bobine ».
On a découvert le papier carbone, l’encre grasse qui ne coule pas de son pot, le gaufrage qui permet de faire une impression en relief, la plieuse et la grande machine qui produit 5000 feuilles par heure en couleur!
Elle comporte trois rouleaux : l’encreur, le compartiment pour l’eau et l’essoreur.
L’encre grasse est utilisée pour les prospectus, les affiches, les flyers…
On a ramené chez nous des échantillons de l’imprimerie :  boîtes à bougies, affiches de spectacles, livrets de luxe, premières de couverture… »

Le massicot                                        L’imprimerie                                      Le patron et Alexandre                   L’encre grasse
20161004_150613  20161004_150625  20161004_150712  20161004_152458

 

 

Commémoration des événements de Paris (janvier 2016)

Projet mené par Mme Poli avec les 6°4 et l’ERAC (établissement de formation supérieure au métier d’acteur) en janvier 2016 en commémoration des événements de Paris.

IMG_0292   IMG_0295
Clip vidéo

FluctuatNec   ParisFête   Liberté...   ParisTenus   CoeursdeVilles

 

 

Promethée (avril 2015)

Une tragédie contemporaine écrite et adaptée par les élèves de 3e4 sous la direction de Mme Poli.

En avril 2015, la classe de 3°4 écrit une pièce de théâtre inspirée d’un mythe de la mythologie gréco-romaine, celui de Prométhée. On peut y lire la destinée funeste de ce personnage si singulier qui incarne à lui seul, le courage, la justice et la compassion.
Il va, pour la conquête de l’Humanité, subir un châtiment terrible. Enchaîné à un rocher, il devra, chaque nuit, supporter le bec et les griffes acérées d’un vautour lui déchiquetant les entrailles.
Son seul crime est d’avoir encouru un grand danger pour sauver l’Humanité, volant le feu et le ramenant aux Hommes, les protégeant ainsi de la cruauté de Zeus. Incarnant la figure prométhéenne des siècles à venir, il a défié le dieu des dieux, pour défendre jusqu’au bout ses valeurs.

Lire la pièce:     Prométhée

 

 

Séance de dédicaces de René Fregni (2015)

20151005_163236

Le 5 octobre 2015 l’écrivain français René Fregni est venu au collège Vernier pour une séance de dédicaces avec les élèves.

 


Rencontre avec l’écrivain René Fregni (2014) :

P1040852    P1040853    P1040854

P1040858    P1040861

 

Cliquez sur le lien suivant pour voir les travaux de remerciement de la classe de 4e5 :  René Frégni

 

 

Etude de l’œuvre « Mon bel oranger  » De Jose Mauro  Vasconcelos

 

Le livre :

« Mon bel oranger » est publié en langue française en 1971. L’auteur s’inspire de son enfance pour écrire cette  autobiographie romancée. L’histoire  trouve une suite dans « Allons réveiller le soleil », où Vasconcelos évoque son adolescence.
« Mon bel oranger » est l’œuvre la plus célèbre de l’écrivain. Elle est devenue un classique de la littérature enfantine, conseillé dès l’âge de 10 ans.

L’histoire :

Zézé est un petit garçon brésilien de cinq ans, curieux, à l’intelligence vive. Il surprend son entourage en apprenant à lire seul et est ainsi scolarisé précocement. Sa vie quotidienne est misérable. Après les cours,  il cire les chaussures des passants ou épaule le vendeur de chansons pour aider  sa  famille. Son père n’a pas d’emploi, quant à sa mère, elle est absente toute la journée, puisqu’elle travaille à l’usine. L’enfant est donc souvent livré à lui-même et comme il  est très  facétieux,  tout le village a goûté à  ses vilains tours. Pourtant, une fois rentré à la maison, chaque bêtise est prétexte à une rude correction. Il est battu comme plâtre au moindre écart de conduite…
Un jour, la famille déménage. Zézé découvre un petit pied d’oranges douces au fond du nouveau jardin. Il devient son compagnon imaginaire, qu’il baptise Minguinho : celui à qui il raconte tous ses secrets, celui qui veille sur lui. Bientôt,  il rencontre Portugâ, un homme qui se prend d’amitié pour cet enfant  attachant. Le petit trouve en lui l’écoute et la bienveillance qui lui font tant défaut.
Mais voilà qu’un drame terrible survient, un coup du sort tragique qui propulse sans ménagement  cet enfant sensible, dans le monde impitoyable des adultes…

Gravures     Photo de Kinga

Quelques citations :

-« La fabrique était un dragon qui avalait des gens chaque jour et les vomissait très fatigués le soir. » p82.
-« Maman est très gentille avec moi, vous savez ? Quand elle veut me battre, elle prend de petites branches de guanxuma au jardin et elle n’attrape que mes jambes. »p. 162.
-« Les blessures des enfants se cicatrisent vite, plus vite encore que ne le dit cette phrase qu’on me répétait souvent : « Quand tu te marieras, ce sera guéri.´´ » p.184
-« Assassin !…Tue-moi tout de suite. La prison me vengera. » p.186
-« Plus tard, j’appris qu’on avait voulu appeler le docteur, mais ça aurait fait mauvais effet. »p. 187
-« La vérité, c’est que je ne parvenais pas à guérir ma blessure intérieure de petit animal battu sans pitié et sans savoir pourquoi… » p190.
-« S’ils ne veulent pas me donner, tu pourrais m’acheter. Papa n’a pas d’argent du tout. Je suis sûr qu’il me vendrait. »p. 210.
-« Tous les enfants n’ont pas la chance que tu as de comprendre les arbres. Et tous les arbres n’aiment pas parler. »p.213
-« Depuis que j’avais découvert vraiment ce qu’était la tendresse, j’inondais de tendresse tout ce que j’aimais »p.216.
-« Même si Minguinho essayait de me dire adieu avec cette fleur, il quittait le monde de mes rêves pour le monde de la réalité et de ma douleur. » p. 243.
-« Mais pour moi, comme c’était difficile d’aller au Ciel. Tout le monde retenait mes jambes pour m’en empêcher. » p.233.

 

Sortie au cinéma pour la projection du film « Mon bel Oranger » :

5

Travaux de la classe de 6ème1 (année scolaire 2013-2014) :

Devoir de Rana, Louisa et Isa (6ème1)

Devoir de Jeid (6ème1)

Devoir de Taissa (6ème1)

Devoir de Miguel (6ème1)

Devoir de Bryan (6ème1)

Devoir de Houssem (6ème1)

Devoir de Said (6ème1)